Extrait d'une note de synthèse faite à l'occasion d'un AAP ...

 

Les entreprises du BTP sont soumises à une forte évolution de leur environnement stratégique qui trouve notamment son origine dans une série de mesure structurelles d'ordre législative, réglementaire ou normative qui modifie de façon significative le jeu concurrentiel et impact la manière de maîtriser les Facteurs Clés de Succès (FCS) en vigueur dans les Domaines d'Activité Stratégique (DAS) sur lesquels ils sont présents.

 

En particulier, et sans volonté d'être exhaustif, nous pouvons souligner l'impact des mesures suivantes sur les activités du BTP :

  • Réforme territoriale, loi NOTR(e),

  • Évolution du code du travail, Réforme de la formation, Pénibilité, ...

  • Loi sur la transition énergétique, entrée en vigueur de la RT 2012, Procédures ADAPT, Normes ISO 9000, 14000, 26000, …

 

En ce qui concerne la réforme territoriale et la loi NOTR(e), c'est l'ensemble des interactions avec les marchés qui est impacté. Tant les procédures que les donneurs d'ordres évoluent du fait de la ré-organisation des territoires que ce soit au niveau local avec les délégations de compétences des mairies vers les communautés de communes ou les agglomérations, qu'au niveau régional avec la fusion des différentes régions … les donneurs d'ordres changent, les procédures sont adaptées aux nouvelles règles et contraintes, le jeu politique local et l'impact des prescripteurs traditionnels évoluent, … le tout induisant une évolution significative de la taille critique nécessaire pour se maintenir sur les marchés.

 

Du coté de la réforme de la formation, les nouvelles règles qui découlent de cette réforme impliquent de nouvelles responsabilités pour l'entreprise, induisent la mise en œuvre de nouvelles procédures, entraînent la nécessité de réfléchir sur la gestion des compétences, … Là encore, induisant une évolution de la taille critique des acteurs.

 

Quant à la série de réformes tant législatives que réglementaires ou normative liée à la transition énergétique et à l'impact des activités humaines sur l'environnement, elle impacte fortement la manière dont le travail, les chantiers, sont organisés, la façon dont les travaux sont coordonnés entre les différents intervenants, … et oblige à acquérir de nouvelles compétences et à maîtriser de nouveaux outils de gestion de l'information de type « BIM » … Encore un impact supplémentaire sur la taille critique des acteurs du BTP.

 

Autant d'éléments qui impliquent la nécessité de repenser la structure même des acteurs du secteur, éléments qui doivent sans doute être à l'origine d'une réflexion collective portant sur la structurre de la filière, l'évolution de la répartition de la valeur ajoutée une fois la chaine de valeur de la filière repensée,  l'opportunité de trouver une solution à cette évolution de la filère par l'innovation portée par la réflexion autour de l'évolution de la ville et sa modernisation en "Smart-City", raisonner sur l'évolution de taille critique des acteurs, sur les regroupements au sein de structures permettant de mutualiser les éléments nécessaires au maintien des acteurs participants sur le secteur ...