Bonjour,

A un moment, dans l'histoire de l'humanité, il n'y a pas si longtemps que cela, nos démocraties ont abandonné ce pouvoir régalien qui est la création de monnaie au profit d'acteurs privés. Au prétexte que les dirigeants des états étaient des incapables en matière économique, au prétexte que les acteurs privés feraient un meilleur usage de la création de monnaie, au prétexte que les peuples dans leur expression démocratique devaient abandonner leurs prérogatives…

Nous voilà donc aujourd'hui confronté aux conséquences de cet abandon du contrôle de la création de monnaie par les peuples. Bien sûr me direz-vous il existe des accords internationaux qui encadrent cette création de monnaie, et vous aurez raison. Mais ces accords ne sont pas sous le contrôle démocratique et ne sont que des prescriptions de bonnes pratiques érigées par les acteurs eux-mêmes la création de monnaie.

Ce cadre implique la nécessité d'avoir une économie en croissance pour assurer le remboursement d'un niveau de création de monnaie sans commune mesure avec les besoins.

Pour aller un peu plus loin dans la compréhension de ces mécanismes, l'article d'aujourd'hui de vous être utile.

Bonne lecture

Temps de lecture : 9 minutes