Se connecter

Le Blog

Bonjour,

Un des enjeux majeur depuis la fin de la seconde guerre mondiale est notre capacité collective à nourrir tout le monde, je veux dire l'ensemble de la population mondiale. Et un constat simple nous permet de constater que nous n'y arrivons pas vraiment, que nous n'y sommes jamais arrivé vraiment et que, vraisemblablement, nous n'y arriverons pas de sitôt !

Pour atteindre cet objectif nous devons à la fois faire des choix sur la manière dont nous organisons la production, mais également sur la façon de répartir et de distribuer les produits obtenus. Je parle bien de denrées alimentaires, même si l'expression du problème pourrait également s'appliquer à la production de richesses.

Donc, les choix productifs que nous avons faits à la sortie de la guerre semblent aujourd'hui remis en cause par certains au prétexte que les rendements obtenus avec ces techniques ne sont pas et ne seront plus au rendez-vous.

doit-on remettre en cause ces choix et adopter de nouvelles méthodes ? Et la réponse à cette question doit-elle être laissée à ces experts ou être débattue collectivement ? L'article d'aujourd'hui vous apportera quelques informations pour vous positionner dans le débat.

Bonne lecture

Temps de lecture : 14 minutes
Bonjour,

Une des variables motrice des mutations en cours et la démographie. Bien sûr, en parler semble tabou. Le sujet n'a pas été présent ces derniers temps dans les débats et ne semble pas devoir en faire parti dans les jours qui viennent.

Pourtant, à y bien regarder, la variable démographie est bien un sujet qu'il faudrait mettre sur le tapis rapidement si nous voulons nous ouvrir un champ de possibles pour trouver des solutions à nos problèmes majeurs comme l'impact de nos activités sur le climat ou la répartition des richesse, ou l'absence de croissance, ou ...

Mais l'article d'aujourd'hui vous apportera quelques données à intégrer dans vos questionnements.

Bonne lecture

Temps de lecture : 5 minutes
Bonjour,

Voilà demain qui se construit devant nos yeux. Les sujets sont nombreux et il nous faut être attentif à tout un tas de signaux dits "faibles" qui nous indique que le monde change. La question pouvant alors se poser de savoir si tous ces essais pour un monde nouveau sont pertinents ou si certaines solutions qui voient le jour ici ou là n'auront pas d'avenir ?

Une autre question que nous pourrions nous poser est celle de notre participation à ce changement. Doit on être acteur ou spectateur de ce monde en mouvement ? est-on tenu d'accompagner ou doit-on simplement observer, voire être nostalgique d'hier au point d'agir pour que le monde reste tel qu'il est ... était ?

Une question qui est totalement d'actualité ... et un article pour alimenter la reflexion, celle qui construit demain.

Bonne lecture

Temps de lecture 3 minutes + vidéo 16 minutes en suivant le lien ...
Bonjour,

Dans un monde globalisé l'effet d'entraînement nécessaire aux mutations que nous avons à effectuer implique certainement de mettre en place une communication mondialisée afin de toucher le maximum de personnes. Il devient en effet de plus en plus compliqué semble-t-il d'agir localement.

Alors, quand on est convaincu d'avoir mis au point une innovation qui concerne tout le monde, il n'est pas étonnant que celles-ci doivent parcourir le monde pour sensibiliser le plus grand nombre si elle veut diffuser suffisamment pour devenir moteur d'un changement quelconque.

L'article d'aujourd'hui vient illustrer parfaitement ce précepte.

Bonne lecture

Temps de lecture : 8 minutes

Bonjour,

Je sais la journée des femmes est passée depuis un petit moment, mais pourquoi cantonner les questions liées à l'égalité des sexes à une seule journée dans une année qui peut en compter jusqu'à 366 ? La problématique est suffisamment complexe pour que nous puissions y revenir périodiquement afin de contribuer, si c'est possible, à en délimiter les contours.

Aujourd'hui je vous propose une approche qui pourrait paraître innovant un certain : en quoi l'économie et la finance contribue-t-elle à l'oppression du sexe dit faible ? Et pourquoi la dette pourrait bien en être le bras armé ?

En effet, si pour certains ces leviers sont bien actifs en ce qui concerne la pauvreté et son contrôle, en quoi ont-ils un rôle dans l'inégalité entre sexes ? L'article d'aujourd'hui vous donnera certainement quelques pistes de réponse est sûrement matière à réflexion.

Bonne lecture

Temps de lecture : 12 minutes